Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HORAIRES DES CELEBRATIONS

HORAIRES DES CÉLÉBRATIONS

 

 La lutte contre la propagation du virus COVID

impose des contraintes aux célébrations.

 

1) Distanciation de 1 m dans les déplacements

2) Port du masque obligatoire ( non fourni )

3) Désinfection des mains prévue à l'entrée

 

 

NOVEMBRE

 

 - Lundi 01 Toussaint

- 9H30 Messe- St Cernin

- 11H00 Messe- Jussac

- Mardi 02   Journée des défunts

- 17H30  Messe - Teissières de Cornet

- Samedi 6

- 17H00 Messe- Freix d'Anglards

- Dimanche 7

- 9H30  Messe - Marmanhac

- 11H00  Messe - Jussac

- Jeudi 11

- 11H00 Messe- Naucelles (Anciens Combattants)

- Samedi 13

- 18H00 Messe- Reilhac

- Dimanche 14

- 9H30  Messe - St Illide

- 11H00  Messe - St Cernin

- Dimanche 21

- 11H00  ADP - St Cernin

- 11H00  ADP - Jussac

 

- Samedi 27

- 17H00 Messe- St Cernin

- Dimanche 28

- 9H30  Messe - St Illide

- 11H00  Messe des Familles - Jussac 

- Début du temps de L'AVENT






 

Rechercher

CATECHISME

photo catchisme    

 Pour en savoir plus et

répondre à vos questions: ICI

 

  2021 -2022 

 

INSCRIPTIONS CATHÉCHISME

CE2 et des nouveaux venus sur la paroisse

Paroisse: ICI 

 

Tel: 06 74 59 08 11

 

Paroisse Saint Louis de Hauterive

Ayrens, Freix-Anglards, Girgols,

Jussac, Laroquevieille, Marmanhac, Naucelles, Reilhac, 

Saint Cernin, Saint Illide, Teissières-de-Cornet, Tournemire

 

RENTRÉE DES CATÉCHISMES

 

Mercredi  6 octobre 2021, de 14H00 à 15H30, (tous les 15 jours)

Salle paroissiale; place de l'église à Jussac

 

Samedi 9  octobre 2021 de 10H00 à 11H30, (tous les 15 jours)

Salle paroissiale; sous l'église à St Cernin

 

- PROFESSION DE FOI:

- PREMIÈRES COMMUNIONS: 

- CONFIRMATION des 6ièmes:

 

 

Ces chants parlent de notre manière active de voir l'action de Dieu dans nos vies. Nous disons combien nous croyons que Dieu agit dans nos vies ordinaires, là où nous vivons, là où nous travaillons, là où Dieu nous à placé."
Benjamin & Thomas (GLORIOUS)

MOUVEMENTS - SERVICES - MEDIAS

CHORALE DU SECTEUR:

Répétition des Chants: Le Mardi 18H00 salle Paroissiale de Jussac

Fréquence: Toutes les quinzaines  

 Animateurs: Gérard et Annie Roussel - Alain Rouquier

    

EQUIPE DU DEUIL: Tel : 0471466548

Les Obsèques Chrétiennes dans le Diocèse: ICI

 

     2 EQUIPES DU ROSAIRE:
    
  • JUSSAC et MARMANHAC  :

          2ème lundi du mois   

           Horaire: 14H30

         Lieu : Salle paroissiale de JUSSAC
         Responsable : Mlle Jocelyne  BAILLET

  • AYRENS  :

         4ème lundi du mois     

          Horaire : 14 h
         Lieu : Eglise d'AYRENS
         Responsable : Mme Alice SIMONET

EQUIPE MCR:

Prochaine réunion: Salle paroissiale de Jussac 

  •  JOURNAL PAROISSIAL 

  "D'une Vallée à l'Autre"

 

Correspondants sur le secteur:

Ayrens: Alice Simonet

Freix-Anglards: Marthe Noël

Girgols: Jocelyne Baillet

                 Roger Joanny

Jussac: J-L Pijoulat

Marmanhac-Laroquevieille:  Mme Tilly -Veissières

Naucelles: Gisèle Berche

Reilhac: Sylvie Balia

St Cernin: 

 St-Illide: Céline Darnis

Tournemire: André Lafon de la Girbe

 --------

Parution Mensuelle  - 11 Numéros par An

 

           

9 octobre 2021 6 09 /10 /octobre /2021 23:00

 

La Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE)

a remis mardi 5 octobre 2021 son rapport

au Président de la Conférence des Evêques de France et

à la Présidente de la Conférence des religieux et religieuses de France.

Allocution de Mgr Éric de Moulins-Beaufort,

Président de la Conférence des évêques de France,

à l’occasion de la réception du rapport de la CIASE 

 

Monsieur le Président,

Vous venez de remettre à sœur Véronique Margron, Présidente de la Conférence des Religieux et Religieuses de France et à moi-même, votre rapport après 30 mois de travail. À travers nous, vous le remettez aux supérieures et supérieurs majeurs et aux évêques de France. Votre rapport est rude, il est sévère. L’ampleur du phénomène des violences et agressions sexuelles dans la société et dans l’Église que vous décrivez est effarante.

À travers la prise de parole de M. Devaux et à travers votre compte-rendu M. le président, déjà, nous avons entendu la voix de personnes victimes.

Nous avons entendu leur nombre.

Leur voix nous bouleverse, leur nombre nous accable. Il dépasse ce que nous pouvions supposer.

Que tant de vies d’enfants et de jeunes aient pu être abîmées sans que presque rien en ait été repéré, dénoncé, accompagné, soigné, est proprement insupportable.

Nous mesurons aujourd’hui encore la force intérieure et le courage qu’il a fallu et qu’il faut à celles et ceux qui dénoncent les violences et agressions qu’ils ont subies.

Nous réalisons le nombre de ceux et de celles qui n’ont pu parler et qui ne peuvent ou ne souhaitent pas le faire.

Aux personnes qui ont été victimes de tels actes de la part de prêtres, de religieux, de religieuses ou d’autres personnes dans l’Église,

J’exprime ma honte, mon effroi, ma détermination à agir avec elles pour que le refus de voir, le refus d’entendre, la volonté de cacher ou de masquer les faits, la réticence à les dénoncer publiquement disparaissent des attitudes des autorités ecclésiales, des prêtres et des acteurs pastoraux, de tous les fidèles. Croyez que je suis le porte-parole des évêques.

Mesdames et Messieurs, personnes victimes qui vous tenez là au milieu de nous ce matin, vous, dont je connais le nom et le prénom de quelques-unes et de quelques-uns, vous avec qui j’ai travaillé et d’autres évêques avec moi au long de ces dernières années, mon désir en ce jour, est de vous demander pardon. Pardon à chacune et à chacun. Mais je sais qu’à travers vous, ce sont des milliers d’autres qu’il me faut évoquer, certaines ou certains empêchés à jamais de parler.

Nous, évêques, voulons assurer ceux et celles qui parleront un jour, quel qu’il soit, qu’ils seront entendus, écoutés, pris au sérieux et que leur parole ne restera pas sans effet. L’écart entre nos constats de ces dernières années, à travers les récits entendus ou lus, et les chiffres établis désormais par la CIASE nous persuade que le travail de purification nécessaire doit être poursuivi sans relâche.

 La CIASE a accompli un travail formidable. Nous savons qu’il fut éprouvant tant la réalité à mettre au jour dépassait en horreur et en tristesse ce qui pouvait être attendu. Nous remercions la Commission dans son ensemble d’avoir mené à bien une telle tâche et chacun de ses membres qui a fait bénéficier la Commission de sa disponibilité et de sa compétence.

L’Église catholique en France leur doit à tous et à chacune et chacun beaucoup.

Nous remercions aussi les chercheurs de l’École pratique des hautes études et de l’Inserm, les sondeurs et les analystes de l’Ifop qui ont aidé la CIASE dans les parties plus techniques de son travail. Nous mesurons combien toutes celles et tous ceux qui ont contribué à ce rapport portent en eux profondément l’impact des faits qu’ils ont dû constater.

Le rapport de la CIASE, au-delà de la description chiffrée du phénomène, doit être lu avec attention. Nous, les évêques, allons y consacrer du temps en vue de notre assemblée plénière au début du mois de novembre et très au delà, bien sûr. Nous étudierons les analyses proposées et les préconisations faites, l’évaluation donnée des mesures que déjà nous avons prises.

Ce que nous avons décidé en mars dernier est déjà en partie mis en place : transformation de la cellule permanente en un Conseil pour la prévention et la lutte contre la pédophilie, engagement à la construction d’un lieu mémoriel, poursuite de l’écoute des personnes victimes à l’échelle des diocèses et des congrégations mais aussi à l’échelle nationale, mise en place d’un service de prévention et de lutte contre la pédophilie, avec un service d’écoute national et la création d’un tribunal pénal canonique national,  un travail continué avec les personnes victimes et avec des experts en tous domaines.

Nous avions décidé de revoir notre manière de comprendre et de présenter le ministère sacerdotal, celui des évêques et celui des prêtres ; le rapport de la CIASE nous appelle à plus de lucidité encore. Le temps de la naïveté et des ambiguïtés est dépassé.

Avec les catholiques de France et tous les Français, nous découvrons l’effrayant tableau qui est mis ce matin sous nos yeux. L’intrusion d’un adulte dans le développement affectif et sexuel d’un enfant ou d’un jeune est toujours une violence qui produit un traumatisme que ce jeune en grandissant ne pourra surmonter qu’au prix de grandes et terribles dépenses psychiques et spirituelles. Lorsque l’adulte en question est un membre de la famille, un père ou un oncle estimé, le traumatisme est plus grand encore. Il est augmenté dans des proportions exponentielles lorsque l’auteur est un prêtre ou un religieux.

De ces faits, nous avons une vive conscience.

Nous invitons les catholiques à lire ce rapport, à le lire avec nous. Nous avons invité aujourd’hui des personnes représentatives des institutions de notre pays. Le résultat du travail de la CIASE intéresse toute la société. Il met gravement en cause l’Église catholique ; il apporte aussi des éléments de travail et de réflexion pour toutes les composantes de notre vie sociale.

Je voudrais, au nom des évêques, dire aux prêtres, aux religieux et religieuses, combien nous comptons sur eux et sur elles pour recevoir ce rapport et y puiser avec courage et force de quoi s’engager avec plus de justesse encore. Dans leur immense majorité, ils sont de bons serviteurs. Ils ont donné et donnent leur vie pour servir celles et ceux à qui ils sont envoyés par le Christ Jésus. Ils mettent tout leur être à la disposition du Seigneur pour que celui-ci apporte sa grâce à ceux et celles qui l’acceptent. Notre engagement à tous dans le célibat est un choix d’amour, de délicatesse, de respect, d’humilité. Que certains parmi nous aient pu ou puissent détourner leur ministère au service de leurs pulsions nous accable, nous déchire le cœur. Cela nous oblige aussi à nous examiner chacun plus que jamais pour vérifier les moindres de nos comportements. Nous avions décidé en avril dernier d’évaluer à nouveaux frais nos relations d’autorité. Dans l’immense recomposition pastorale que nos diocèses et nos congrégations religieuses vivent, nous recevons l’amère lumière du rapport de la CIASE comme une exigence de Dieu.

L’ampleur du phénomène des violences et agressions sexuelles mise au jour aujourd’hui par la Commission que les évêques de France et les supérieurs religieux ont voulue révèle que toutes les relations structurantes de l’humanité peuvent être déviées et se transformer en relations de prédation et qu’elles le sont, il faut le constater, dans une proportion qui ne peut pas être tenue pour négligeable. La paternité, la maternité, l’engendrement, la relation éducative peuvent toujours être dévoyées, tant peut être grande la force qui pousse un être humain à dominer, à détruire, à assouvir ses désirs, tant est complexe et parfois compliqué le chemin qui permet de devenir des hommes et des femmes de paix et de justice.

Nous implorons de Dieu sa grâce, c’est-à-dire sa consolation et sa force, pour que nous puissions laisser la lumière pénétrer les zones les plus obscures. Que jamais nous ne renoncions à la clarté. Que jamais nous ne nous résignions à l’ambiguïté. Nous travaillerons, en lien avec l’Église universelle, notre théologie du sacerdoce baptismal et du sacerdoce apostolique. Nous voulons encore et toujours servir le Christ en son sacrifice : il a donné sa vie pour ouvrir l’espérance que le mal et la violence ne l’emporteront pas au terme de l’histoire et que les petits et les oubliés de l’histoire seront les premiers dans la lumière.

Mgr Éric de Moulins-Beaufort,
Archevêque de Reims,
Président de la Conférence des évêques de France,

Partager cet article
Repost0
B.L Paroisse St Louis d'Hauterive entre Doire etAuthre - dans DIVERS

RENDEZ - VOUS

 

* * * * *

Messe animée par les Jeunes

Une messe animée par les jeunes le dimanche soir… Mais pourquoi ? Etudiants et jeunes professionnels du groupe Gaudium et du groupe des Jeunes Pros avaient envie de se retrouver pour célébrer ensemble l’eucharistie dominicale dans la joie, avec un choix de chants liturgiques plus large.

Par ce rassemblement, la chorale Gaudium peut mettre à disposition ses talents d’animation, les Jeunes Pros et Etudiants peuvent servir (faire une lecture, accueillir les fidèles, …). Nous avons hâte d’accueillir également les plus jeunes (musiciens, servants d’autel, lecteurs …).

 Bien sûr, ces messes sont ouvertes à tous car c’est ensemble que nous formons l’Eglise, le Corps du Christ ! Nous comptons sur vos prières et espérons votre présence en l’église de Notre Dame aux Neiges, à Aurillac.                                            Anne Sophie BELBEZET

 

* * * *

Le Jeudi 9 Décembre 2021:   18H00 à 18H30 Place des droits de L'Homme  AURILLAC - CERCLE DE SILENCE

 

Nous soutenons ceux qui sont en voie d'expulsion

notamment

Une famille avec 5 enfants tous scolarisés, complètement intégrée....

Un jeune qui travaille dans la santé
Intégré, compétent, dynamique, dans ce secteur où on a tant besoin de personnel......

Un jeune, très volontaire, intégré dans une entreprise du bâtiment
qui manque cruellement de main d'œuvre.....

Pourquoi les expulser

 Notre silence le crie.

P1050352

* * * *

 

 

 

EQUIPE DU SECOURS CATHOLIQUE

            Secours-Catholique Caritas-France

 

Garage solidaire du Cantal

Pour en savoir plus: ICI 

 

  - Trois boites à lire sont à votre disposition, une à Girgols proximité de l'Église, une à Reilhac Place Charles De Gaule, une à St Cernin Place de L'église
 

 

Boites à Lire: Cliquez dessus
 

GIRGOLS

 

REILHAC

 

St CERNIN

 

Équipe du Secours Catholique

" Entre Doire et Authre"

 

Actions engagées:

1) VISITES A DOMICILE

POUR DES PERSONNES ISOLEES OU EN DIFFICULTE

 

2) CAFES SOLIDAIRES

ITINERANT SUR LES DIFERENTES COMMUNES DU CANTON

 

3) L'ATELIER CREATIF

 

Une petite équipe participe aujourd'hui à cet atelier créatif. Il devient multi-générationnel ! Il est ainsi à l'image de ce que souhaite le secours catholique : recréer du lien social, faire rencontrer des personnes afin que chacun sorte de sa solitude, développer les compétences et qualité de chacun.
 

 

Saint Cernin: 22 rue de la Contie

 

Le Lundi 14H30 - 17H00

 le jeudi 9H00 - 12H00 

 

 

(4) LA BOUTIQUE ITINERANTE

VESTIBUS

 

Pour en savoir plus: ICI

 

EHPAD DE LAROQUEBROU
EHPAD DE LAROQUEBROU
EHPAD DE LAROQUEBROU

 

5) ACCUEIL PERMANENCE

 

St Cernin: 22 rue de la Contie

Les jeudis après-midi 

 

 

6) Atelier Informatique

 

St Cernin: 22 rue de la Contie

Le premier samedi du mois 

10H - 12H00

 

Découverte, perfectionnement 

accès libre à l’outil informatique

utilisation d’un ordinateur

traitement de texte

internet

rédiger un CV

 des courriers…)

,Sur inscription préalable au 06.30.28.90.65.

 

Il n'est pas trop tard pour prendre part à cette belle mission de solidarité.

Si vous (ou une personne que vous connaissez) vous voulez bénéficier de ces activités ou devenir bénévole.

 

Vous pouvez nous contacter

L'équipe locale

Tel: 06 30 28 90 65

ou

Lionel LE CAMPION

Tel:06 74 53 30 80

ou

Mme Lydie Anne JOURDAIN

Tel: 06 81 08 33 64

Email

Lydieanne.jourdain@secours-catholique.org

 

http://cantalpuydedome.secours-catholique.org/Benevoles-paroisse-Saint-Louis-de

PRIERES ET RECITS

 

Prière à la Sainte Famille
Jésus, Marie et Joseph
en vous, nous contemplons la splendeur de l’amour vrai,
en toute confiance nous nous adressons à vous.

Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles
un lieu de communion et un cénacle de prière,
d’authentiques écoles de l’Évangile
et de petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que plus jamais il n’y ait dans les familles
des scènes de violence, d’isolement et de division ;
que celui qui a été blessé ou scandalisé
soit, bientôt, consolé et guéri.

Sainte Famille de Nazareth,
fais prendre conscience à tous
du caractère sacré et inviolable de la famille,
de sa beauté dans le projet de Dieu.
Jésus, Marie et Joseph,
Écoutez, exaucez notre prière
Amen !  

PAPE FRANCOIS

PRIÈRE DE L'APPEL À LA VIE

PRIÈRE DE L'AVENT

PRIÈRE: VERS LE PÈRE 

PRIÈRE DE MÈRE THÉRÉSA

RÉCIT: UN CHEMIN SUR LE SABLE