Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

HORAIRES DES CELEBRATIONS

 

SEPTEMBRE

 

- Samedi 2 - 18H30 messe - Freix

 

- Dimanche 3 - 11H00 Messe  - Roquenatou

 

- Samedi 9 - 18H30 messe - Reilhac

 

- Dimanche 10 - 10H00 Messe - Aurillac St Géraud

Installation de l'équipe des prêtres "in solidum" de la zone pastorale d'Aurillac

 

- Jeudi 14 - 16H45 Messe -Maison:Retraite St Illide

 

- Samedi 16 - 18H30 messe - St Cernin

 

- Dimanche 17 - 9H30 Messe -Ayrens

 

- Dimanche 17 - 11H00 Messe  -Jussac

 

- Samedi 23 - 17H00 Messe-Teissières

 

- Samedi 23 - 18H30 Messe-Tournemire

 

- Dimanche 24 - 9H30 Messe -Naucelles

 

- Dimanche 24 - 11H00 Messe -Jussac

 

- Jeudi 28 - 16H45 Messe - -Maison:Retraite St Illide

 

- Samedi 30 - 18H30 Messe - Freix

 

OCTOBRE

 

 

- Samedi 7 - 18H30 messe - Reilhac

 

- Dimanche 8 - 11H00 Messe des Familles - St Cernin

 

- Jeudi 12 - 16H45 Messe -Maison:Retraite Reilhac

 

- Samedi 14 - 18H30 messe - St Cernin

 

- Dimanche 15 - 9H30 Messe- Ayrens

 

- Dimanche 15 - 11H00 Messe- Jussac

 

- Samedi 21 - 18H30 messe - St Cernin

 

- Dimanche 22 - 9H30 Messe - Naucelles

 

- Dimanche 22 - 11H00 Messe -Jussac

 

- Jeudi 26 - 16H45 Messe - -Maison:Retraite St Illide

 

- Samedi 28 - 17H00 messe - Teissières

 

- Samedi 28 - 18H30 messe - Girgols

 

- Dimanche 29 - 9H30 Messe - Laroquevieille

 

- Dimanche 29 - 11H00 Messe -Jussac

 

- Mardi 31 -17H00 Messe -La Bontat

 

- Mercredi 1 - 9H30 Messe -de Toussaint St Cernin

 

- Mercredi 1 - 11H00 Messe -de Toussaint Jussac

 

 

 

 

Rechercher

CATECHISME

photo catchisme    

 Pour en savoir plus et répondre à vos questions: ICI

 

  2017 -2018 

 

Les inscriptions pour le catéchisme 

sur notre Paroisse Saint Louis de Hauterive concernent les nouveaux arrivants, les enfants qui suivent le CE2 et pour l'éveil à la Foi, les enfants qui sont en CEI. 

- Mercredi 20 septembre de 14 h à 17 h ;

- Samedi 23 septembre de 10 h à 12 h.

Presbytère de JUSSAC

 22 , avenue des Raux.

 

Les dates de rentrée 

seront le mercredi 27 septembre et le vendredi 29 septembre.

 

 

CE2 - CM1 - CM2:

 - Mercredi:

Jussac - Naucelles - 13H45 à 15H00

 St Illide: 14h00 0 15h00

-  Vendredi:

St Cernin : 15H45 à 17H00

Ayrens 16H30 à 17H40

 

 

 

- Horaires hors vacances scolaires -

- Pour tous renseignements complémentaires prendre contact avec le Presbytère

 

- PROFESSION DE FOI: 

- PREMIERES COMMUNIONS: 

- REMISE DU NOUVEAU TESTAMENT aux 6ièmes: 

zebible

 l'autre experience

  CLIQUEZ AU DESSUS

ZeBible c’est aussi l’Autre Expérience

Ces chants parlent de notre manière active de voir l'action de Dieu dans nos vies. Nous disons combien nous croyons que Dieu agit dans nos vies ordinaires, là où nous vivons, là où nous travaillons, là où Dieu nous à placé."
Benjamin & Thomas (GLORIOUS)

MOUVEMENTS - SERVICES - MEDIAS

CHORALE DU SECTEUR:

Répétition des Chants: Le Mardi 18H00 salle Paroissiale de Jussac

Fréquence: Toutes les quinzaines  

 Animateurs: Gérard et Annie Roussel - Noëlle Beaulieu

    

EQUIPE DU DEUIL: Tel : 0471466548

Les Obsèques Chrétiennes dans le Diocèse: ICI

 

     2 EQUIPES DU ROSAIRE:
    
  • JUSSAC et MARMANHAC  :

          2ème lundi du mois   

           Horaire: 15H00

         Lieu : Salle paroissiale de JUSSAC
         Responsable : Mlle Jocelyne  BAILLET

  • AYRENS  :

         4ème lundi du mois     

          Horaire : 14 h
         Lieu : Eglise d'AYRENS
         Responsable : Mme Alice SIMONET

EQUIPE MCR:

Prochaine réunion: Salle paroissiale de Jussac 

  •  JOURNAL PAROISSIAL 

  "D'une Vallée à l'Autre"

 

Correspondants sur le secteur:

Ayrens: Alice Simonet

Freix-Anglards: Marthe Noël

Girgols: Jocelyne Baillet

Jussac: Jeannette Bessou- Michel Ischard

Marmanhac-Laroquevieille:  Mme Tilly -Veissières

Naucelles: Gisèle Berche

Reilhac: Sylvie Balia

St Cernin: Fabienne Lestrade

 St-Illide: Céline Darnis

Tournemire: André Lafon

 --------

Parution Mensuelle  - 11 Numéros par An

 

           

/ / /

Les obsèques chrétiennes à l'Eglise 

 

 
La célébration des funérailles en Eglise a fait l'objet, depuis plusieurs mois, d'une réflexion soutenue en conseil presbytéral. Le texte ci-dessous a été soumis aux membres du conseil pastoral diocésain. Il a été approuvé par un vote unanime des membres du conseil presbytéral. Je le promulgue aujourd'hui comme orientations pour notre diocèse. Sa mise en œuvre est désormais confiée à tous, aux curés, conseils pastoraux, équipes d'animation paroissiale qui y trouveront les repères nécessaires à leurs pratiques pastorales.
                                                                                                                                
+ Bruno G RUA

 

 

L'Eglise catholique attache beaucoup d'importance à répondre aux attentes des familles en deuil et à les accompagner dans leur peine ; une enquête révèle qu'elle célèbre en France près de 80% des funérailles ; elle y rencontre un auditoire beaucoup plus large que le cercle des pratiquants habituels et à un moment où il est particulièrement sensible à toute parole qui peut être dite.
Dans le temps du deuil et de la souffrance humaine ou du désarroi, l'Eglise veut être présente,
   Pour témoigner de la présence et de la compassion du Christ vis-à-vis de
ceux qui souffrent,

   Pour annoncer la Bonne Nouvelle du Christ qui partage notre mort et nous donne de participer à sa Résurrection,
   A travers sa parole et ses rites, pour ouvrir un chemin d'espérance.
On comprend qu'elle veuille être présente et qu'elle ait le souci de consacrer du temps aux rencontres, aux célébrations mais aussi à mettre en place une Pastorale qui associe les ministres ordonnés et d'autres membres de la communauté chrétienne.
De fait, la pastorale des funérailles concerne, à des degrés divers, la communauté chrétienne toute entière. Pour tous, présence et attention de voisinage et d'amitié, participation priante et active à la célébration. Pour une équipe de laïcs plus engagés, rencontre des familles en deuil, préparation de la célébration, accueil, animation ou conduite de la célébration, accompagnement au cimetière, selon les possibilités et les charismes de chacun. Pour les prêtres et les diacres, présidence de la célébration, mise en œuvre de la pastorale des funérailles avec le conseil pastoral de la paroisse ou du secteur. Quelle que soit la forme que revêt la célébration, c'est toujours la prière de l'Eglise toute entière.
Des évolutions se sont dessinées ces dernières années dont cette pastorale doit tenir compte :
L'affaissement de la pratique religieuse habituelle et donc une moindre familiarité à l'Eucharistie.
La rapide diminution du nombre de prêtres et donc l'urgente nécessité d'associer des laïcs pour que l'Eglise puisse continuer à vivre cette part de sa mission. Ce sont particulièrement ces deux points qui appellent des décisions pastorales communes à l'ensemble du diocèse et qui font l'objet de ces orientations.
Cette réflexion a déjà été engagée dans le diocèse depuis 1998. Elle a fait l'objet de deux documents officiels de l'évêque. Des laïcs ont été appelés et formés. Certains exercent déjà une activité dans ce domaine. L'évolution de la situation nous amène à préciser et à aller plus loin.
 

La célébration de l'Eucharistie lors des funérailles

Parce que l'Eucharistie est le mémorial de la mort et de la résurrection du Christ, sa célébration prend évidemment tout son sens à l'occasion des funérailles chrétiennes. Mais « dans le contexte actuel, où nous sommes confrontés à des assemblées très diverses et souvent peu familières de l'Eucharistie, il est important de l'envisager dans des conditions où elle puisse être célébrée dignement. Il faut reconnaître que la plupart du temps, il n'est pas souhaitable que cette eucharistie soit célébrée en même temps que la célébration des obsèques à l'Eglise » * Y aura-t-il la messe lors des obsèques ? Il n'y a pas de réponse toute faite à cette question. Cela demande un discernement pastoral au cas par cas. Le mot « messe » est-il toujours bien compris ? Il faudra être très attentif à éviter tout ce qui pourrait apparaître comme un passe-droit ou un retour aux « classes » d'autrefois. Les seuls critères de décision doivent être de nature profondément pastorale et inspirés par le texte cité ci-dessus de la Conférence des évêques de France La décision finale revient au curé après dialogue avec la famille ou les proches du défunt. Quelle qu'elle soit, elle sera d'autant mieux reçue que l'on sera plus attentif à la qualité de la célébration, à l'accueil, au recueillement, à la beauté des signes, à la place de la Parole de Dieu et à l'homélie.
On invitera toujours les familles à l'Eucharistie célébrée en paroisse pour les défunts, soit le dimanche suivant, soit à une autre date fixée régulièrement chaque mois.
Cette question, eucharistie ou pas, doit être réfléchie pour elle-même et non pas simplement par rapport à la disponibilité d'un prêtre. Bien sûr, il n'y aura pas d'eucharistie s'il n'y a pas de prêtre.(On ne donne pas la communion lors des obsèques hors de la messe). Mais la présidence des obsèques par le prêtre n'implique pas automatiquement la célébration de l'Eucharistie.
 

La conduite des funérailles par les laïcs

Prêtres et diacres sont les ministres habituels (ordinaires) de la célébration des obsèques.
Mais la situation actuelle oblige, dans certaines circonstances, à donner délégation à des laïcs. Les diocèses qui déjà vivent cette réalité soulignent, qu'après un temps de surprise, cette disposition est bien vécue. Elle est perçue comme un témoignage fort de charité et d'Espérance. Cela ne se fera pas en un jour, mais c'est la direction dans laquelle nous devons avancer.
Nous devons prendre des décisions claires et courageuses dans ce domaine pour préserver l'équilibre physique, psychologique, spirituel de vie des prêtres et leur permettre de faire face aux diverses activités de leur ministère. Le ministère des prêtres ne peut pas se réduire à l'accompagnement du deuil, aussi important qu'il soit. Les prêtres doivent garder du temps pour la catéchèse, les jeunes, la préparation au mariage, la liturgie, l'accompagnement d'équipes diverses, la présence
 
aux villages...Ils doivent garder du temps pour la prière, la lecture, la formation permanente, les rencontres diocésaines... Ils doivent veiller à préserver un jour de repos hebdomadaire.
Concrètement : Lorsqu'une famille prend contact pour des obsèques, avec un horaire bien arrêté, le prêtre regardera s'il est disponible. Cette appréciation est confiée à sa conscience pastorale. Mais il est demandé aux prêtres de considérer comme prioritaires, lorsqu'ils y sont déjà engagés, tout acte du ministère, toute rencontre en diocèse et en zone, tout temps de formation, de récollection et de retraite. Il est demandé aux familles de respecter, autant qu'il est possible, le temps de repos nécessaire à la santé des prêtres. Si le prêtre est disponible, il présidera les funérailles. S'il ne l'est pas, soit la famille acceptera de modifier ses horaires pour choisir un autre moment où le prêtre est disponible, soit elle main­tiendra son horaire et c'est un laïc qui conduira les funérailles. Sauf rares exceptions, on ne fera pas appel à un confrère ou à un diacre voisin, surtout si l'on sait que lui-même doit déjà célébrer de nombreuses funérailles sur son propre secteur. On peut faire appel ponctuellement à un prêtre auxiliaire. Ces appels sont toujours de la responsabilité du curé du lieu où sont célébrées les funérailles et non pas des familles ou des Pompes Funèbres.
Si un prêtre est amené à participer à des funérailles hors de sa paroisse (famille, amis...) il ne manquera pas de prendre contact avec le curé du lieu. Il respectera ce qui est mis en place localement, en particulier les missions confiées aux laïcs. S'il est le seul prêtre présent, c'est à lui qu'il reviendra normalement de présider la célébration.
Appeler, former, accompagner des laïcs
La mise en place progressive de ces dispositions n'est possible que si les prêtres, en lien avec leurs conseils, renforcent leurs équipes de pastorale des funérailles, en appelant de nouveaux membres, en leur confiant progressivement de plus grandes responsabilités (rencontre des familles, préparation de la célébration si possible avec elles, mot d'accueil ou pendant le dernier adieu, prière au cimetière), en les accompagnant régulièrement dans leurs questions psychologiques, liturgiques, spirituelles.
Le service diocésain de pastorale sacramentelle et liturgique proposera à nouveau une formation aux acteurs de la pastorale du deuil. Une place particulière y sera faite à l'apprentissage de la conduite des célébrations.
Au sein de l'équipe de pastorale du deuil, certaines personnes pourront être désignées pour « conduire » la célébration des obsèques lorsqu'il n'y a ni prêtre ni diacre. Ces personnes devront avoir suivi la formation proposée par le diocèse. Présentées par le curé, elles seront officiellement mandatées par l'évêque et recevront une lettre de mission. Dans l'exercice de leur charge liturgique, elles porteront un signe distinctif (une croix) commun à tout le diocèse, manifestant ainsi qu'elles agissent au nom de l'Eglise en vertu d'une charge confiée. 

                                                                                    *Conférence des évêques de France. Avril 2009

Une annexe à ce texte aborde quelques questions très concrètes concernant nos pratiques
 
  

 
ANNEXE

- Nous sommes appelés à rencontrer de plus en plus de situations particulières. Nous devons vivre la pastorale des funérailles dans un véritable esprit d'accueil évangélique. Le discernement toujours nécessaire doit tenir compte à la fois des dispositions personnelles du défunt et des convictions de la communauté locale.
Il arrive de plus en plus souvent que des familles demandent « quelque chose » à l'église pour un défunt non-baptisé. Une réponse positive peut être donnée en tenant compte des points suivants :
La famille est catholique, en particulier le conjoint survivant ainsi que les enfants ;
Le défunt n'était d'aucune religion.
Le défunt n'avait pas exprimé de volonté contraire et avait témoigné d'une attitude bienveillante à l'égard de l'Eglise catholique.
L'accord de l'évêque ou du vicaire général a été obtenu. La célébration sera alors sans eucharistie et elle ne comportera aucun des rites qui évoquent le baptême.

- Lorsque le corps d'un défunt est accueilli dans le diocèse après que ses obsèques religieuses aient été célébrées ailleurs, il n'est pas opportun de répéter cette célébration. Seuls les rites d'adieux peuvent être célébrés dans l'église paroissiale avant l'inhumation.

- En ville, les prêtres sont parfois saisis de demandes de célébrations au « funérarium ». Ces demandes sont motivées par des raisons pratiques, en réalité souvent financières.
S'il est toujours possible de prier au funérarium avec une famille à l'occasion d'une visite, le lieu de la célébration liturgique est toujours l'église paroissiale. Cette dimension communautaire est essentielle à la foi chrétienne. Nous ne pouvons pas nous résoudre à une privatisation des funérailles. Il n'y aura donc pas de célébration au funérarium.

- La pratique de la crémation est de plus en plus fréquente. L'Eglise catholique a toujours dit sa préférence pour l'inhumation que le Seigneur a lui-même connue mais, pour autant, elle ne refuse plus les obsèques chrétiennes en cas de crémation, pourvu que celle-ci ne soit pas la manifestation d'une opposition à la foi en la résurrection des corps. Dans ce cas, pour des raisons à la fois anthropologiques et théologiques, la célébration à l'église doit normalement précéder la crémation, avec la présence du corps. Les prières habituelles au cimetière peuvent être une référence utile pour accompagner la déposition de l'urne dans un colombarium ou une tombe. Par contre il n'y aura pas d'accompagnement rituel en cas de dispersion des cendres.

- La diminution du nombre de prêtres et leur éloignement peuvent inciter les entreprises de Pompes Funèbres à traiter directement avec les familles des questions d'ordre religieux, ne serait-ce que pour faciliter leurs propres prestations. Dans la mesure où ces familles manifestent le souhait d'une célébration dans l'Eglise catholique, c'est avec la paroisse du lieu de célébration et avec elle seule que le dialogue doit être engagé et que les décisions doivent être prises. Les entreprises de Pompes Funèbres n'y sont pas habilitées. Nous n'avons pas à leur déléguer cette responsabilité.  

 

Trois textes de l'évêque  (aux entreprises de Pompes Funébres, aux familles éprouvées, aux prètres et diacres)  

Article paru sur Paroisse ST-Géraud Aurillac: Célébrer les funérailles

Partager cette page

Repost 0
B.L

RENDEZ - VOUS

JUBILE 700 ANS DU DIOCESE

 

 

 

 

 

 

CONFERENCES

Mardi 19 septembre de 18h à 20h
Maison des Planchettes
15100 Saint-Flour

Jeudi 21 septembre de 18h à 20h
Maison Diocèsaine Saint-Paul
15000 Aurillac

 

Conférenciers :
1 - Joël Fouilleron - Université de Montpellier III / Historien
2 - Mgr Bruno Grua - Evêque de Saint-Flour

1 - « MONSEIGNEUR DE RIBEYRE (1742-1776). EVÊQUE DES PAUVRES », 18H00

Disciple du grand Massillon,  Paul de Ribeyre est l’évêque qui a laissé, à Saint-Flour, dans les mémoires, l’empreinte la plus forte et la plus pérenne. Mieux qu’aucun autre pasteur du diocèse, il incarne un altruisme actif et militant, prodiguant à l’égard des plus démunis aides, générosités et secours en temps ordinaire et les multipliant quand surviennent crises, famines et épidémies. Être charitable, soulager la misère, partager sa  modique aisance ne lui suffisent pas. Ami de l’humanité, il entend combattre en amont  la pauvreté, en multipliant, comme évêque et seigneur de Saint-Flour, les grands travaux dans la ville et manifester un égal souci des âmes et des corps en finançant un hôpital monumental hors des murs pour recevoir et entretenir enfants abandonnés et mendiants sans ressource.

 

2 - « LES GRANDS ACCENTS DU CONCILE DU VATICAN II », 19H15

L’annonce d’un concile oecuménique par Jean XXIII intervient comme un coup de tonnerre, une grande surprise. Concile trés dense et riche sur le plan théologique et pastoral. L’Eglise se redéfinissait et parlait au monde dans un esprit aimant et d’ouverture, selon les charismes propres du Pape Jean XXIII. La conférence s’attachera à dire les grands accents prophétiques du Concile qui ouvrait l’Eglise aux «Temps nouveaux» et à l’universel.

 

Jeudi 12 OCTOBRE 2017:   18H00 à 18H30 Place des droits de L'Homme  AURILLAC - CERCLE DE SILENCE

P1050352

    
      

 

 
 

 

 

 
 Habemus Papam Franciscum 
      
Les jeunes de la Communauté du Chemin-Neuf ont à leur tour détourné le clip (Gangnam Style)avec une parodie impertinente du « Catho Style » pour faire la promotion de leur festival international Welcome to Paradise, en août 2013 à Hautecombe (Savoie). 
 
 
 
 
 
JEUDI 21 MAI:  18H00 à 18H30 Place des droits de L'Homme  AURILLAC - CERCLE DE SILENCE
         
      P1050352

EQUIPE DU SECOURS CATHOLIQUE

            Secours-Catholique Caritas-France
  -REUNION DU SECOURS CATHOLIQUE LE 26 SEPTEMBRE 18H00 SALLE SOUS LA MEDIATHEQUE DE JUSSAC

Nouvelle équipe du Secours Catholique

" Entre Doire et Authre"

 

Actions engagées:

1) VISITES A DOMICILE

POUR DES PERSONNES ISOLEES OU EN DIFFICULTE

 

2) CAFES SOLIDAIRES

ITINERANT SUR LES DIFERENTES COMMUNES DU CANTON

 

3) ATELIERS CREATIFS

Expl: Couture,recyclage,coiffure,mosaïque,peinture etc..

Saint Cernin: sous la médiathèque

 

 le jeudi matin de 9 h  à 11 h  

 

4) ACCUEIL PERMANENCE

 

Jussac: Sous la médiathèque

Toutes les semaines paires

Les jeudis de 10H à 11H 

 

Il n'est pas trop tard pour prendre part à cette belle mission de solidarité.

Si vous (ou une personne que vous connaissez) vous voulez bénéficier de ces activités ou devenir bénévole.

 

Vous pouvez nous contacter

L'équipe locale

Tel: 06 30 28 90 65

ou

Lionel LE CAMPION

Tel:06 74 53 30 80

ou

Mme Lydie Anne JOURDAIN

Tel: 06 81 08 33 64

Email

Lydieanne.jourdain@secours-catholique.org

 

http://cantalpuydedome.secours-catholique.org/Benevoles-paroisse-Saint-Louis-de

PRIERES ET RECITS

Prière du Jubilé

 Seigneur Jésus-Christ,

toi qui nous a appris à être miséricordieux comme le Père céleste,

et nous a dit que te voir, c’est Le voir,

Montre-nous ton visage, et nous serons sauvés.

Ton regard rempli d’amour a libéré Zachée et Matthieu de l’esclavage de l’argent,

la femme adultère et Madeleine de la quête du bonheur à travers les seules créatures ;

tu as fais pleurer Pierre après son reniement,

et promis le paradis au larron repenti.

Fais que chacun de nous écoute cette parole dite à la Samaritaine

comme s’adressant à nous :

Si tu savais le don de Dieu !

Tu es le visage visible du Père invisible,

du Dieu qui manifesta sa toute-puissance par le pardon et la miséricorde :

fais que l’Église soit, dans le monde, ton visage visible,

toi son Seigneur ressuscité dans la gloire.

Tu as voulu que tes serviteurs soient eux aussi habillés de faiblesse

pour ressentir une vraie compassion à l’égard de ceux

qui sont dans l’ignorance et l’erreur :

fais que quiconque s’adresse à l’un d’eux se sente

attendu, aimé, et pardonné par Dieu.

Envoie ton Esprit et consacre-nous tous de son onction

pour que le Jubilé de la Miséricorde soit une année de grâce du Seigneur,

et qu’avec un enthousiasme renouvelé,

ton Église annonce aux pauvres la bonne nouvelle

aux prisonniers et aux opprimés la liberté,

et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue.

Nous te le demandons par Marie, Mère de la Miséricorde,

à toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint Esprit, pour les siècles des siècles.

Amen.

Pape FRANCOIS

PRIERE DE MERE THERESA

RECIT: UN CHEMIN SUR LE SABLE